Ame soeur soulmate

Comment rencontrer l'âme soeur

J’aime observer le monde pour en retirer des principes spirituels. Le couple est à mon sens le plus grand enseignant qui se puisse trouver. On peut faire des tas de recherches, conceptualiser l’Univers, plancher des jours, des mois durant sur un sujet, il suffit pourtant de regarder le fonctionnement des couples qui nous entourent ou le sien propre pour apprendre.

Suite à mon article « Comment reconnaître l’âme sœur », j’ai reçu plusieurs mails me demandant comment rencontrer l’âme sœur.

Je connais une personne, nous l’appellerons Elsa, qui a rencontré l’amour de sa vie alors qu’elle était dans un état dépressif. Je me suis demandé pourquoi l’Univers lui a envoyé la personne parfaite auprès de laquelle elle vit un bonheur absolument parfait depuis 14 ans maintenant. L’Univers ne répond-il pas à nos vibrations ? N’aurait-elle pas dû attirer une personne correspondant à son état ? N’aurait-t-elle pas dû d’abord cultiver son amour pour elle-même avant de rencontrer la bonne personne ? C’est ce qu’on nous apprend dans tous les livres qui nous expliquent comment rencontrer l’âme sœur. Sois positif, montre-toi comme-ci ou comme-ça, va là, fais ça, écris que tu l’as déjà rencontrée, connecte-toi à elle avant de l’avoir rencontrée… Vous savez mieux que moi je pense…

Je l’ai observé et ai découvert une réalité très simple : nous rencontrons la personne parfaite pour nous, lorsque nous nous sentons parfaits pour nous-mêmes. Elsa se présente au monde telle qu’elle est à l’intérieur, elle vit dans sa bulle, cultive, entretient son côté superficiel, ne s’intéresse à rien ni à personne d’autre qu’à son bien-être, ne cherche en aucun cas à montrer qu’elle est cultivée, spirituelle… Elle vit pleinement dans son Univers et se moque de ce que l’on peut penser d’elle. Elle vit, accepte, aime sa réalité. Elle ne cherche pas à changer pour être aimée. Elle ne cherche pas à impressionner l’autre autrement que par ce qu’elle est déjà, ne cherche pas à être une autre pour correspondre au désir d’un autre. Elsa s’accepte exactement telle qu’elle est, libre à nous d’observer ce que nous pourrions percevoir comme des défauts, elle les voit comme faisant totalement partie d’elle et n’est en aucun cas désireuse de se changer pour attirer la personne qui l’aimera. En étant elle, le jour où elle a émis le désir de rencontrer l’âme sœur, l’Univers s’est enquis de la lui trouver.

Je connais une autre personne dans mon entourage que nous appellerons Emma. Emma ne correspond en aucun cas aux canons de beauté actuels, à l’époque où elle a rencontré la personne qui partage aujourd’hui sa vie, elle vivait chez sa maman, occupait la plus grande partie de son temps à manger et sortait tout juste d’une relation qui avait été désastreuse. Et pourtant, l’Univers l’a, elle aussi, mise en relation avec un être qui l’aime de la façon la plus inconditionnelle qu’il m’ait été donné d’observer. Être auprès de ce couple nous permet de sortir du jugement, de nos croyances quant à ce qu’est l’amour, de l’ego et de ses limites. Ce couple n’a pas besoin d’être basé sur la spiritualité pour nous permettre de grandir, d’évoluer. Il suffit de les voir se regarder pour ressentir l’Amour et se sentir complet, uni, confiant.

Auprès de sa maman, Emma a appris à ne pas conditionner l’amour qu’elle reçoit à son physique, sa personnalité, ses idées. Elle a expérimenté que l’amour se reçoit sans aucune contrepartie. Elle ne sort pas dans le monde en émettant des vibrations de « je suis trop ceci pour être aimée, je ne suis pas assez cela, il faudrait que je sois ci ou ça ». Ainsi, lorsqu’elle a envoyé à l’Univers le désir de rencontrer une personne qui l’aimera réellement après sa relation qui aurait pu la laisser exsangue, il lui a envoyé la personne parfaite, extraordinairement parfaite. Elle a d’abord expérimenté tout ce qu’elle ne voulait pas dans une relation de couple pour comprendre ce vers quoi elle voulait tendre puis, n’émettant aucune vibration de résistance, elle a simplement reçu ce que l’Univers lui a envoyé.

Ainsi ce qui nous empêche de rencontrer notre âme sœur ce ne sont pas nos défauts, nos manques, notre état émotionnel. L’Univers veut que nous soyons heureux, complets, dans la joie, la paix, il n’a de cesse que de nous orienter vers cela encore et encore et encore. Ce qui nous empêche de vivre la relation parfaite, ce sont nos propres résistances aux cadeaux de la Source.

« Personne ne peut m’aimer si je ne suis pas assez mince, assez riche, assez beau, assez cultivé, si je n’ai pas de travail… La forme d’amour que je désire n’existe pas sur terre. Il faut que, je dois, il doit, elle doit, si je n’ai pas d’abord accompli ci ou ça, blablabla… ».

Il n’est pas nécessaire de changer quoi que ce soit en nous, autour de nous pour que l’Univers fasse son œuvre. Il n’est pas question de mérite en ce qui concerne l’amour. Nous sommes l’amour, nous venons de l’amour et y retournerons irrémédiablement. L’amour est pour chacun d’entre nous. Vivre dans une relation d’amour, c’est vivre dans une relation de confiance, d’harmonie, de partage, de joie. Dès que cet amour est conditionné, dès que nous devons être, faire, pour être aimé, il ne s’agit pas d’amour mais de besoin. Le couple est la représentation métaphorique de l’amour de la Source. La seule raison pour laquelle nous ne rencontrons pas notre âme sœur réside dans la croyance qu’il faille quoi que ce soit pour la rencontrer, qu’il faille la mériter.

  • 2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau