Flamme jumelle

Les flammes jumelles

  Cela fait une semaine que ma meilleure amie me demande d’écrire un article sur les flammes jumelles : « fais un truc à ta sauce ». Voilà la mission qu’elle m’a assignée.

Beaucoup d’entre vous rêvez de rencontrer votre flamme jumelle. Vous lisez sur le sujet, l’attendez, la cherchez dans toutes vos rencontres réelles ou imaginaires. Vous pensez qu’une fois que vous l’aurez rencontrée, tout se mettra en place.

Mais, pour qu’une rencontre comme celle-là puisse se produire dans votre espace-temps, il faut que vous soyez prêts car tout votre univers va sembler s’écrouler au moment même où vous entrerez en contact avec son énergie de quelque façon que ce soit. Votre monde, votre moi tel que vous les connaissiez ne seront plus jamais les mêmes.

Il est fréquent de lire que les flammes jumelles s’incarnent rarement en même temps. Ce n’est pas tout à fait exact, en réalité, si la rencontre ne se fait pas c’est qu’aucune des deux n’a atteint une maturité spirituelle suffisante pour pouvoir se reconnaître et surtout pour pouvoir supporter le chambardement intérieur que cela provoque.

L’énergie dégagée par la rencontre de deux flammes jumelles est si haute que toutes les énergies de basses fréquences sont mises à très rude épreuve. Ainsi, lorsque deux flammes jumelles entre en contact, elles se reconnaissent immédiatement, tout est évident, elles se mettent à parler de sujets intimes sans même s’en rendre compte, tout est pur, sans calcul ou politique de séduction. Ce sont, en quelque sorte, deux émanations primaire de la Source, elles représentent la forme la plus pure d’amour qui soit. Leur rencontre émet des vibrations si élevée que tout les blessures, émotions de basses fréquences remontent à la surface parce qu’elles ne peuvent pas continuer d’exister auprès de fréquences si hautes.

La rencontre dans cet espace temps de deux flammes jumelles ne peut donc se faire que si elles ont toutes deux fait un travail spirituel qui leur permette de comprendre ce qui leur arrive.

Les douleurs émotionnelles engendrées par une telle rencontre sont si intenses, que, si elles ne sont pas comprises, peuvent occasionner la fuite de l’une des deux. Parfois aussi, la dépression.

Pour qu’elles puissent coexister dans la même réalité et devenir un couple, il leur faudra faire un énorme travail de nettoyage émotionnel et vibratoire. Alors, l’Univers, leurs êtres supérieurs qui souhaitent cette union, vont faire en sorte de les désunir après la rencontre afin que chacun des deux puissent faire ce travail, tout à fait impossible à réaliser si elles sont ensemble puisqu’elles n’arriveront pas à trouver la force de penser à autre chose qu’à leur amour brûlant. Lors de leur rencontre, elles seront souvent unies à d’autres personnes, ou vivant dans des régions ou pays éloignés. De toute façon, elles devront vivre séparées quelque temps. Alors commencera pour elles ce qui leur semblera un chemin dans les flammes de l’enfer. Elles auront l’impression épouvantable que leur vie n’est plus entre leurs mains. Elles n’arriveront plus à manger, dormir, vivre dans leur milieu habituel, elles auront l’impression que tout les ennuient, seront obsédées par l’autre. Elles tenteront désespérément de s’accrocher à leur ancienne vie, elles seront terrifiées par l’avenir mais elles n’ont de toute façon pas le choix.

Puis, si le travail émotionnel se fait des deux côtés, elles pourront se réunir et leur rencontre prendra alors tout son sens. Quand un couple de flamme jumelle parvient à s’aligner, c'est-à-dire quand elles ont fait un travail intérieur suffisant pour s’harmoniser, leur union servira un but bien plus élevée que la simple rencontre romantique. Leur couple deviendra une entité qui élèvera les vibrations de tous ceux qui les approcheront. Les deux flammes jumelles auront une vision universelle de leur union. Elles auront envie de grandir et de faire grandir le monde, de servir le monde. Main dans la main, avec une vision plus élevée que la satisfaction de leur petit moi, elles auront le désir de guérir, enseigner, guider.

Leur rencontre est un appel vibrant à l’éveil. Il leur faudra beaucoup de courage pour traverser cette épreuve. Parfois, elles ne l’auront pas, alors elles vivront le reste de leur vie avec la nostalgie de ce qui aurait pu être. Ceux qui sont susceptibles de rencontrer et surtout de vivre avec leur flamme jumelle dans cette dimension, dans cet espace-temps sont souvent des guerriers du domaine émotionnel, des rescapés, ceux qui ont la force d’aller au-delà de leurs limites. Ceux qui savent se départir de leur identité pour vivre à travers leur véritable nature, celle de l’amour, le véritable, l’inconditionnel, le pur, le guérisseur. Alors si vous sentez que vous êtes appelés à vivre une telle rencontre, préparez-vous à vivre ce qui s’avérera être le moment le plus important de toute votre vie et l’un des plus difficiles. Préparez-vous à dire adieu à votre vieux vous et à votre ancienne vie. Un être nouveau émergera. Regardez la peur en face et dites vous que vous n’êtes pas seul dans cette épreuve, l’Univers entier veut cette union, pour le plus grand bien de tous. Accrochez-vous !!

  • 7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Isabelle
    • 1. Isabelle Le 02/09/2016
    Bonjour Johanna,
    Je viens de lire avec intérêt votre article relatif aux flammes jumelles. J'ai commencé à me pencher sur la question il y a quelques mois. Me disant au départ qu’il s’agissait de propos de doux illuminés…puis pensant que j'essayais de calmer mon âme égarée, mon âme qui souffrait tant. Me disant que je tentais de m'auto-suggérer quelque chose : que celui que j'avais rencontré était mon autre, ma flamme jumelle, pour ne plus autant souffrir, pour nier cette séparation, me rassurer en me disant qu’il n’y avait pas de séparation au fond. Quelques recherches plus tard, je crois qu’il l’est bien, cette flamme jumelle. J’ai abouti sur votre blog, au hasard ( hasard ?) de mes nombreuses recherches. Je viens de lire le témoignage d’Eddy et j’ai été profondément remuée. Remuée aussi lorsque vous écrivez que lors de la rencontre tout est évident. Alors, j’ai eu l’envie, le besoin de venir vous donner mon témoignage. Je ne sais même pas si vous me lirez, ni si vous me répondrez, mais en parler fait tant de bien. Ma grand-mère me comprend, et ne me prend pas pour une folle lorsque j’évoque l’idée de flamme jumelle. Elle est même profondément convaincue que nous nous retrouverons…puisse-t'elle être entendue. Je vais essayer de résumer notre histoire. Nous avons un peu plus de 40 ans tous les deux. Nous sommes mariés et parents tous les deux. Nous nous sommes connus dans le train, celui que nous empruntons chaque matin pour aller travailler. Nous ne nous parlions pas, ne nous connaissions pas, mais sa simple présence me remplissait de joie, m’apportait une paix, une chaleur, et je me demandais si je ne l’avais pas déjà rencontré quelque part (tout en me disant que j’étais folle à lier). J’ai appris plus tard que de son côté, ma présence illuminait sa journée et qu’il attendait avec impatience, tout comme moi, le retour du matin suivant, pour me voir, me contempler, se repaître de la douceur qui émanait de moi. Lorsque nous étions séparés pendant les vacances, nous pensions l’un à l’autre (sans le savoir), heureux à l’idée de reprendre le train à la rentrée… Ni lui ni moi n’imaginions ce qui allait se produire…un jour je lui ai raconté en riant que des petits scientifiques armés de graphiques et penchés sur leurs ordinateurs avaient dû organiser notre rencontre pour qu’elle se déroule un jour donné et un pas un autre... Nous avons fini par nous parler au bout de deux ans d’observation (sans savoir que l’un observait l’autre et vice versa). Tout a été alors évident. Nous nous parlions comme si nous reprenions une conversation inachevée quelques temps auparavant. Tout était limpide, naturel. Nous avons échangés des milliers de mails. Très vite, il m’a dit que j’étais son « âme-sœur », son « évidence » (il n’est pas versé dans quelque courant spirituel que ce soit…il est même très terre à terre), que notre entente, notre complicité étaient exceptionnelles. Il m’a dit n’avoir jamais aimé ainsi avant, et ne pas savoir qu'il avait cela en lui. N’avoir jamais connu une telle connivence, compréhension. Cela l’effrayait (car il était heureux chez lui, et aimait sa femme) et le rendait fou de joie. Il m’a dit une fois que nos âmes s’étaient reconnues avant même que l’on se parle ( !). Et tout ce qu’il disait, j’aurai pu le dire, mot pour mot. Une fois (sans avoir jamais entendu parler des flammes jumelles), je lui ai dit en riant à moitié que nous devions être des jumeaux qui avaient été séparés à la naissance…nous parlions d’âme, et de gémellité et nous ne savions rien des âmes jumelles. Nous nous appelions « mon Ame-our ». Nous n’avions pas de relations intimes…le désir était présent, extrêmement fort, évident, naturel, normal, mais nous considérions cet acte comme sacré et ne voulions pas faire n’importe quoi, notamment vis-à-vis de nos conjoints. Sans savoir trop pourquoi, faire l’amour avec mon mari et avec un autre…me remplissait de malaise. Quelques temps après notre rencontre, il a eu un autre enfant. Je lui ai alors proposé (la mort de l’âme et sans le vouloir vraiment) que nous cessions de nous voir, mais il n’a pas voulu, me disant qu’il avait besoin de moi, de ma présence. Qu’il ne s’imaginait plus vivre sans moi. Nous disions souvent que nous nous étions retrouvés et non pas trouvés. Cela venait naturellement : je t’ai retrouvé, je ne veux pas te perdre à nouveau. C’était fou…
    Cependant, nous ne voulions pas faire souffrir nos proches en brisant ce que nous avions construit…mais nous voulions nous vivre malgré tout. En parallèle.
    Et puis, trois mois après la naissance de son enfant, il a voulu nous éloigner l’un de l’autre, arguant qu’il devait être honnête, qu’il devait respecter sa femme, qu’il voulait que ses enfants aient leurs deux parents ensemble (sachant que je ne voulais pas qu'il quitte les siens pour moi). Allant à l’encontre de tout ce qu’il m’avait dit auparavant. La culpabilité a toujours été présente dans notre relation, cette culpabilité liée à la morale, liée à l'idée que nous ne devons aimer qu'un seul homme ou une seule femme. Mais l’amour que nous éprouvions l’un pour l’autre permettait de la surmonter. La souffrance que j’ai ressentie, je ne l’avais jamais connue. J’avais été amoureuse par le passé, j’avais connu la rupture déjà…mais cette souffrance, ce déchirement jamais. J’ai alors bataillé, lutté, incapable de le laisser partir…et au moment où je baissai les bras devant sa résolution inébranlable, il est revenu vers moi. Et notre amour s'est comme fortifié. Cela faisait deux ans que nous nous connaissions…nous avons alors envisagé de nous donner charnellement l'un à l'autre…malgré nos conjoints.
    Mais avant que cela puisse se faire, mon mari a découvert notre relation. Drame. Mon mari considère que je lui appartiens puisque nous sommes mariés. Il pense aussi que dans la mesure où je me suis engagée dans le mariage je ne dois pas dévier de la route qui est tracée. Il considère que je l’ai trahi, je ne dois aimer que lui (je résume). Mais il n’a pas cherché à nuire à celui que mon âme aime.
    Ce dernier a pris peur. Il a eu peur de perdre tout ce qu’il avait construit, peur pour sa femme et ses enfants. Je voulais garder une relation avec lui, épistolaire, je ne voulais pas rompre notre lien…car l’amour que je lui porte, est au-delà des peurs, des limites, des époux et épouses...je n’ai pas l’impression d’être une pourriture…un monstre…(mon mari, très croyant, veut que je me repente, mais je refuse catégoriquement). Mais son besoin d’honnêteté, de conformité à ce que l’on attend de lui est revenu au galop. Il a fallu que je me résolve à ne plus lui écrire. J’ai compris qu’il ne servait à rien de forcer une relation que j’étais seule à vouloir. Cela fait presque 4 mois. Je vais mieux depuis quelques temps, je suis plus sereine. Je crois que mes lectures diverses m’ont aidé, et je ne doute pas de son amour pour moi. Ce lien avec lui je le sens, très fort. Peut-être que je me trompe ? Peut-être que je veux tellement de ce lien que je l’invente ?
    Bref. Je peux vivre sans lui, je me relève comme je l’ai toujours fait lors des épreuves. Je suis en train de réfléchir par rapport à mon mari, à notre relation amère…mon ancienne vie s’est écroulée, mais pour mon bien au fond…car je me rencontre comme jamais. Je suis plus forte, plus combattive et plus aimante (même si je suis incapable d'aimer mon mari et incapable d'avoir des relations charnelles avec lui désormais).
    Mais j’espère, du plus profond de mon être, du plus profond de mon âme, de mon cœur, que mon autre comprenne ce qu’il est pour moi, ce que je suis pour lui et qu’il revienne…
  • Johanna
    • 2. Johanna Le 23/06/2016
    Chère Cathy,
    Mon engagement envers chacun est d'offrir la possibilité de devenir autonome spirituellement, de connaître la liberté, l'ouverture du coeur. Passer à côté d'une mission, comment cela est-il même possible ? Cela voudrait dire que vous avez le pouvoir de contrôler quoi que ce soit. C'est un fardeau bien lourd à porter. Soyez sûre d'une chose, tenez-là fermement dans votre coeur : si une chose doit arriver, quoi que vous fassiez pour l'en empêcher, elle arrivera, et si une chose n'est pas destinée à arriver, quels que soient les efforts que vous déployiez, elle n'arrivera pas... Alors, soyez "cool" avec cette histoire et vivez. Si jamais le coeur vous en dit, je vous propose de lire mes autres articles qui peut-être pourront vous éclairer. Quoi qu'il en soit, je vous souhaite d'être ce que vous êtes, c'est le plus beau cadeau que vous puissiez faire au monde, c'est là votre seule mission. Avec toute mon amitié.
  • Cathy
    • 3. Cathy Le 21/06/2016
    Bonjour Johanna,
    Je vous remercie pour votre réponse rapide. Je la comprends compte tenu du contenu de mon message mais c'est un peu difficile ici d'entrer dans les détails. Je l'ai retrouvé sur Internet en cherchant d'autres personnes du lycée, j'ai avancé dans la vie en pensant que c'était juste un amour déçu d'adolescence. C'est en travaillant sur ma vie sentimentale à divers niveaux que des thérapeutes ont mis en évidence le type de relation que nous avions eu tous les 2 car même si nous ne sommes pas sortis ensemble cela a été tumultueux et émotionnellement incompréhensible à l'époque. Quant à l'analyse de notre échange de mails d'il y a 10 ans, les thérapeutes l'ont tous vu comme un refoulement de sa part. Je ne tiens pas particulièrement à vivre quelque chose avec lui, je ne veux pas passer à côté d'une "mission" de nous retrouver pour servir une volonté plus haute. Bien chaleureusement.
  • Johanna
    • 4. Johanna Le 21/06/2016
    Chère Cathy,

    Comment savoir si c'était réellement votre flamme jumelle ou une cristallisation. Si je comprends bien, il ne s'est jamais rien passé et lui ne vous a pas reconnu. Je vous promets que les flammes jumelles se reconnaissent, aucune question n'est possible. La seule chose que je puisse vous dire est : l'amour que vous donnez à cet homme, faites tout ce qui en votre pouvoir pour apprendre à vous le donner. Vous verrez les choses d'un oeil nouveau. Ce qui est, est et c'est ce qui doit être. Vous battre contre la réalité de ce qui est ne peut vous mener qu'à la souffrance et finalement, vous ne vivez pas. Je vous souhaite paix et compréhension.
  • cathy
    • 5. cathy Le 20/06/2016
    Bonjour Johanna,
    J'ai rencontré ma flamme jumelle (sans le savoir) au lycée et c'était tellement fort, magique et douloureux en même temps que nous nous sommes tournés au tour sans pouvoir aller plus loin et après le Bac chacun a fait sa route. Nous nous sommes croisés dans la rue 3 ans plus tard et il a fait semblant de ne pas m'avoir vu et est entré dans un magasin, je n'ai pas osé le suivre. Il y a 10 ans (nous étions marié tous les 2, j'ai "retrouvé sa trace" sur Internet et lui ai envoyé un mail. Il a bien pris le message sauf qu'il ne savait pas qui j'étais. Je lui ai envoyé des indices, il a joué le jeu très sympathiquement mais n'a pas trouvé. Je lui ai envoyé la photo de terminale et quand il s'est souvenu de moi, il m'a souhaité le meilleur et à rompu le contact. Maintenant, je sais le lien qu'il y a entre nous mais je ne sais pas ce que je dois faire : reprendre contact, comment, sous quel motif. Ou passer à autre chose, bien que ma vie sentimentale n'aie été qu'une suite de relations par défaut et malheureuses.
  • Johanna
    • 6. Johanna Le 13/04/2016
    Chère Luna,
    Comme je l'ai dit précédemment, la question ne se pose pas lorsque deux flammes jumelles se rencontrent, c’est immédiat, fulgurant et évident pour les deux.
  • LUNA
    • 7. LUNA Le 12/04/2016
    Bonjour Johanna, ma question est : Si je crois avoir trouvé mon âme jumelle mais je ne suis pas sûre qu'il soi au courant de ce que je crois, alors...quoi faire si je le vois en face de moi ?
  • Johanna
    • 8. Johanna Le 05/02/2016
    Chère Angélique,

    Quel joli prénom !
    Quand il s'agit de flammes jumelles, oui, les deux s'en rendent compte à la seconde où ils se voient, s'entendent ou se lisent. C'est fulgurant, évident, sans appel. Aucun ne se pose la question. Pour certains, cela en est même effrayant.
    Mon conseil, si tant est que je puisse me permettre d'en donner, mais je le fais avec toute mon amitié et ma connexion : continuez d'aimer et surtout de vous aimer, vous, profondément, et la personne qui répondra à vos attentes vous trouvera.
  • Angélique
    • 9. Angélique Le 05/02/2016
    Bonjour, merci pour vos articles. Ils sont très beaux et intéressants.
    Est ce que lorsqu'il s'agit de flammes jumelles les deux s'en rendent compte et éprouvent la même chose ou se peut il que l'un des deux n'éprouve pas ce sentiment ?
  • Johanna
    • 10. Johanna Le 02/02/2016
    Chère Sophie,

    Comme je l'ai écrit dans mon article, une relation de flamme jumelle requiert une grande maturité spirituelle pour être vécue sur ce plan car elle s'exprime à travers de très hautes vibrations, de très hautes énergies. Lorsque l'un des deux ou les deux manquent de cette maturité ou sont encore enfermées dans leurs schémas mentaux, émotionnels, dans leurs croyances, vivre cette relation engendre de trop grandes souffrances. Ils seront à fleur de peau et vivront sous tension en permanence, toutes leurs blessures seront béantes car les émotions de basses vibrations ne supporteront pas la présence de l'énergie d'amour dégagée par l'union des flammes jumelles. Alors, vraiment, je ne crois pas qu'il faille regretter de n'avoir pu vivre cette relation dans le plan terrestre. Comme Eddy l'a si joliment décrit, l'amour des flammes jumelles est éternel, rien ne peut l'éteindre. Rien. Parfois, deux flammes jumelles décident de se rencontrer à un moment de leur histoire pour s'obliger à opérer des changements radicaux qu'ils n'auraient jamais eu le courage de faire. Après cette rencontre, ils n'ont plus le choix, soit ils travaillent sur leur émotions, changent leur vie, soit ils meurent, littéralement ou symboliquement. Il n'est pas rare que l'on me dise que c'est après une telle rencontre que les flammes jumelles ont décidé de s'orienter vers la spiritualité. D'un point de vue humain, la fin d'une telle relation est vécue comme un cauchemar, une douleur sans fin, un véritable désespoir, mais d'un point de vue spirituel, c'est le début d'une nouvelle étape passionnante pour l'une comme pour l'autre. Si, au lieu de se lamenter sur la perte, les flammes jumelles cherchent le moyen de vivre cet amour-là de façon harmonieuse, ils finiront par en trouver le chemin et soient ils se retrouveront, soit sera mis sur leur route un être avec lequel elles connaîtront un amour exceptionnel car il sera emprunt de ce qu'auront vécu les flammes jumelles lors de leur relation. Si on a l'impression que les relations suivantes sont fades, c'est parce toute l'attention est focalisée sur tout ce qui manque, tout ce qui a été perdu et non sur ce qu'on a gagné : le fait de savoir dans sa chair, dans son cœur, dans ses cellules qu'un tel amour existe, qu'il est possible. Même si vous ne le vivez pas avec votre flamme jumelle, soyez sûr que si vous en émettez le désir et que vous le maintenez en vous, vous rencontrerez une personne qui répondra à vos attentes, la douleur en moins. Au lieu d'aller vers une nouvelle relation par dépit, on y va avec l'envie de vivre quelque chose d'aussi fort mais avec plus d'harmonie, plus de paix, plus de communication..., cela arrivera.
    Donc, à moins d'être drogué à la souffrance, et beaucoup d'entre nous le sommes, la rencontre avec une flamme jumelle est en réalité une merveilleuse promesse qui dit : voyez tout ce qui vous attend, et bien plus encore, lorsque vous aurez fait votre nettoyage émotionnel, lorsque vous vous serez débarrassé des croyances qui ne vous servent plus, lorsque vous serez le vrai vous. Alors, prenez le temps qu'il vous faut pour faire ce travail et rendez-vous compte de ce qui vous attend.
  • Sophie M
    • 11. Sophie M Le 02/02/2016
    Bonjour Johanna,

    Je voudrais savoir si certaines flammes jumelles arrivent à vivre ensemble. J'ai rencontré la mienne, et comme Eddy, la fin de cette histoire m'a écrasée, écrabouillée. Je me suis dirigée vers la spiritualité à corps perdu pour comprendre ce qu'il m'était tombé dessus. J'ai fini par reprendre le dessus, je pense que j'ai réussi parce que je vais globalement bien mais je suis toujours connectée à lui, je n'arrive pas à l'oublier, à vivre des relations épanouissantes parce que j'ai l'impression que je ne ressentirai plus jamais ce que j'ai eu avec lui. J'ai l'impression que c'est ce que tu dis, c'est tellement puissant que c'est insurmontable. Je suis presque sûre que 5 secondes avant ma mort, je l'attendrai encore. ça me ferait du bien de savoir que certains couples arrivent à s'en sortir et à vivre une belle histoire. Parce que cet amour là est au-dessus de tout ce qu'on peut imaginer quand on ne l'a pas vécu.
  • Johanna
    • 12. Johanna Le 31/01/2016
    Cher cher cher Eddy,

    Je suis très touchée que tu aies choisi mon site pour offrir ce très beau et très poétique témoignage. Puisses-tu comprendre le sens de ce que tu as vécu, puisses-tu sortir de l'énergie du regret, puisses-tu retrouver le goût de la vie.
    Je t'envoie mes plus belles pensées.
    J'espère continuer de te servir à travers mes articles.
    Mille mercis cher Eddy.
  • Eddy
    • 13. Eddy Le 31/01/2016
    Bonjour Johanna,
    Tout d'abord, merci pour tous tes articles. Tu donnes l'impression de vraiment connaître l'âme humaine. J'apprends beaucoup et ton site est une référence spirituelle pour moi.
    Je veux apporter mon témoignage sur le sujet des flammes jumelles. A l'âge de 26 ans, j'ai rencontré ma flamme jumelle lors d'un déplacement au Mexique. Je ne peux pas dire que nous sommes tombés amoureux, c'était beaucoup plus que ça. Je sentais que mon corps était le sien, je sentais que sa chaire était la mienne, c'était mon autre moi, je n'avais pas envie d'apprendre à la connaître, c'était inutile, nous nous connaissions. C'est quelque chose d'indescriptible et que je n'ai jamais réussi à faire comprendre à quelqu'un. Le problème est que j'étais déjà marié, nous avions un petit garçon, nous venions d'acheter une maison, ma société était en plein essor, j'avais une vie sociale riche... tout pour être heureux. Lorsque j'ai dû dire au revoir à Gabriela, je me suis senti déchiré en mille morceaux parce que je savais que c'était des adieux, je savais que je ne trouverai jamais la force de tout quitter, même pour mon éternelle. Je suis rentré en France, je n'étais plus le même, je n'arrivais plus à être présent pour ceux que je disais aimer. Je faisais tout comme un robot. Gabriela m'envoyait des lettres au bureau, je ne les ouvrais même pas. J'avais trop peur d'avoir mal, j'avais trop peur de craquer et de tout laisser tomber pour la rejoindre. Je n'écoutais pas mon cœur mais la folie de ma raison. Le résultat est que 23 ans plus tard, je n'ai jamais oublié Gabriela, elle vit en moi à chaque seconde. J'ai rendu ma femme malheureuse parce que je n'ai jamais pu l'aimer comme elle le méritait, elle a fini par aller chercher l’amour dans les bras d’un autre et m'a quitté. Je riais, vivais, mais en réalité, je ne prenais goût à rien. Et même si je n'ai jamais eu de nouvelle de Gabriela, je sais que je lui ai fait vivre un enfer, je l'ai abandonnée. Aujourd'hui, j'ai 49 ans, j'ai l'impression d'être passé à côté de tout pour un statut social. Pour ne pas faire de mal aux autres et en réalité, c'est tout ce que j'ai fait. A la suite de mon divorce, j'ai entamé un chemin spirituel et j'ai réussi à accepter tous les aspects de ma vie sauf mon histoire avec Gabriela, avec ma flamme jumelle, mon éternelle comme je l'appelle dans mon cœur. Le fait de trouver la force de faire ce témoignage me permet de continuer de la faire exister. Je ne veux pas donner de conseil, mais je veux dire que j'ai l'impression d'avoir tué une partie de moi, sans doute la plus belle, la plus vivante. Comme tu le dis très bien, cet amour nécessite du courage et j'en avais pas. Pas à cet âge là en tout cas. Je ne sais même pas si on peut appeler cela de l'amour, il faudrait inventer un autre mot. Pour moi, c'est l'Éternité que j'ai trouvé en Gabriela, pas l'amour comme on le voit dans les films ou ce que j’ai ressenti avec les femmes qui ont traversé ma vie.

    Merci encore pour ton merveilleux cœur Johanna.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau