Destination

Comment savoir que nous touchons au but

  Je souhaite vous faire partager une communication que je viens d’avoir avec mon guide suite à une de mes interrogations.

Lorsque nous avons un désir profond depuis quelques temps et que nous devenons impatients, que l’attente est insoutenable, que nous nous languissons de l’objet de notre désir à un point que nous en sommes obsédés et que nous y pensons dès le lever et pendant les 17 ou 18 heures d’éveil suivantes, c’est que la manifestation de notre souhait est très proche. Comme nous le sentons déjà dans nos vibrations, nous voudrions déjà pouvoir le toucher, le sentir, l’entendre, le vivre, l’avoir.

Pour illustrer ce propos, il m’a donné l’exemple d’une traversée de l’Atlantique en bateau. Nous montons dans le bateau, nous sommes calmes, sereins tant que nous sommes en pleine mer, puis soudain, dès que nous voyons poindre la terre à l’horizon, nous nous retrouvons dans un état fébrile, notre estomac se noue, nous ne parvenons plus à quitter du regard la terre, nous voudrions déjà être de l’autre côté, en train de vivre et voir tout ce qu’on imagine déjà.

Nous pourrions prendre également un exemple tiré de notre quotidien. Imaginons que nous décidions de faire des courses un samedi après-midi dans une grande surface. Les caisses sont bondées, nous en choisissons une, il y a dix personnes devant nous. Nous commençons à faire la queue et prenons notre mal en patience en pensant à autre chose. Puis dès qu’il ne reste plus que deux personnes devant nous, nous nous mettons à regarder si la caissière va assez vite, nous  trouvons que les gens devant nous sont trop lents pour ranger leurs affaires, faire leur paiement, nous scrutons le moindre geste des uns et des autres et avons déjà en main un article pour le déposer sur le tapis.

Lorsque nous nous sentons dans ces états d’impatience intense et obsessionnels, lorsque nous sommes anxieux et agités en pensant à notre souhait le plus cher, nous pouvons alors nous détendre car cela veut dire que nous touchons au but, nous arrivons à destination.

Nous n’avons pas à nous préoccuper du comment ni du quand. C’est déjà là, nous n’avons plus qu’à le permettre et à savoir que cela peut prendre une forme tout à fait différente de celle à laquelle on s’attendait.

  • 5 votes. Moyenne 4.80 sur 5.

Commentaires

  • Johanna
    • 1. Johanna Le 28/01/2016
    Cath et Nanou,

    Moi, Je la trouve très sympa cette croyance, alors je la garde !
  • Cath
    • 2. Cath Le 28/01/2016
    Coucou Johanna,
    En réfléchissant ,je suis de ton avis .
  • Nanou
    • 3. Nanou Le 25/01/2016
    Pourvu que ce soit vrai !!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau