Pourquoi les Ateliers de Johanna existent-ils ?

    La spiritualité, la clairvoyance, la médiumnité ont toujours fait partie de ma vie. Ce sont des domaines indissociables de qui je suis. Ce n’est pas un travail, un métier.

   Petite, je pensais que tout le monde était comme moi, aussi les réactions des personnes qui m’entouraient étaient des plus étranges pour l’enfant que j’étais. Pourquoi les adultes n’écoutaient pas les vrais mots que les gens prononçaient. Je ne faisais pas encore la différence entre les pensées et la parole. Pourquoi les élèves ne levaient systématiquement le doigt lorsque la maîtresse posait une question (je connaissais toujours les réponses à toutes les questions posées) ? Pourquoi parler ? Je ne parlais pas, pas parce que je savais pas, mais parce qu’il me semblait que les mots attendus par les adultes et les autres enfants n’étaient pas ceux que mon coeur aspirait à prononcer. Qu’il était difficile de m’adapter, toutes mes réactions semblaient inadaptées. J’étais la bizarre, celle avec qui il ne faut pas jouer, celle qui déçoit ses parents tant ils auraient voulus une enfant normale.

    Il m’a fallu attendre l’âge de 13 ans pour commencer à interagir avec les personnes de mon âge. J’ai réussi à avoir deux amies, quel exploit ! À 14 ans, j’en ai eu davantage, et je n’ai plus cessé. Enfin, j’étais acceptée… Enfin... non... Je ne l’étais pas. Mon personnage était accepté, celui que j’avais fabriqué pour ressembler à tout le monde.

    Nous faisons tous cela. Certains le font délibérément, d’autres attendent un événement douloureux pour se rendre compte qu’ils ont vécu la vie d’un autre.

    Oui, j’étais acceptée mais à quel prix. Derrière le personnage comique et populaire se cachait une enfant battue, humiliée, haïe avec l’envie profonde de retourner à la maison, dans l’autre monde, celui qui est beau, celui où on l’aime inconditionnellement, celui où elle est elle, enfin.

    Le temps a passé. Il y une dizaine d’années, grâce à internet, je me suis rendue compte que d’autres aimaient les choses qui m’attiraient. Je me suis inscrite à des stages pour rencontrer des gens comme moi… des bizarres.

    J’ai d’abord été très attirée par le coaching et la PNL, en me formant auprès d’Alain Cayroll, importateur de la PNL en France. J’ai ensuite parcouru l’Europe pour participer aux séminaires et ateliers donnés par de grands noms du développement personnel et spirituel comme Tony Robbins, Doreen Virtue, Joe Dispenza, Byron Katie… Je me suis régalée, j’ai rencontré des personnes merveilleuses.

    Après chacun de ces workshops, je n’avais qu’une envie, c’était de partager cette synergie, ces connaissances, mon expérience, l’enseignement que je recevais du monde de l’esprit, ma façon de voir la spiritualité.


    Je rêvais d’ateliers où :

    - tout le monde se sente à égalité ;
    - chacun se sente accepté quel que soit son modèle du monde ;
    -  tous se sentent aimés, en sécurité ;
    - chacun puisse enfin être soi ;
    - chacun soit accueilli à partir de là où il est ;
    - l’on trouve une spiritualité accessible, claire, bienveillante ;
    - l’enseignement est concret, pratique, aidant ;
    - l’enseignant est disponible ;
    - l’amitié  et le soutien naissent entre les participants.

    Mon rêve aujourd’hui est de rendre les facultés spirituelles accessibles à tous, que chacun devienne son propre enseignant spirituel, sa propre autorité, reprenne son pouvoir personnel.

    Ma voix m’a dit : « tu le veux, crée-le ! ».  

    C’est à ce moment que j’ai eu un accident qui m’a cloué chez moi pendant 6 semaines. Quelle aubaine !!! Cela m’a permis de créer mon site, d’écrire mes premiers articles, de concevoir les ateliers que j’imaginais.

    L’enseignement que je propose aujourd’hui est destiné à rapidement vous donner confiance en vous, à vous montrer que vous êtes déjà en pleine possession de vos capacités spirituelles, à sortir de l’enseignement livresque pour entrer dans le monde de l’expérience, du ressenti, de la créativité.

   

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau